Shadow and Bone (The Grisha Trilogy #1), par Leigh Bardugo

Résumé

Le royaume de la Ravka est maudit depuis des millénaires. Son destin repose désormais sur les épaules d’une orpheline.

Alina a été recrutée par l’Armée pour accompagner les Grisha, de puissants magiciens qui luttent contre le brouillard maléfique qui déchire le pays. Quand son ami d’enfance frôle la mort lors d’un raid, Alina doit affronter ses peurs et sa destinée… Le monde des Grisha est dangereux et les pièges nombreux.

À qui Alina pourra-t-elle accorder sa confiance, alors que la seule personne sur laquelle elle pouvait compter n’est plus en mesure de l’aider?

Genre

Fantaisie – Young Adult


Ce que j’en ai pensé

Enfin ! Oui, j’ai enfin lu le premier tome de la trilogie Grisha de Leigh Bardugo. Ce livre, c’est un cadeau d’anniversaire reçu il y a bientôt un an. Autant vous dire qu’il était grand temps que je m’y mette ;). Honnêtement, je ne sais pas pourquoi j’ai tant attendu avant de lire Shadow and Bone, car j’ai adoré ce livre.

Avec ce premier tome, je me suis replongée dans l’univers des Grishas que j’avais découvert avec Six of Crows. J’étais ravie de retrouver ce monde et surtout d’en découvrir d’autres aspects. En effet, Shadow and Bone se déroule dans des lieux encore inconnus pour moi. J’ai beaucoup aimé cet univers très distinct, notamment car le rapport au Grishas est très différent danns cette série. En effet, dans SoC les Grishas sont des parias. Là, ils sont admirés et craints presque comme des personnages divins.

Ensuite la plus grande force de ce roman ce sont ses personnages. D’abord, Alina -notre héroïne- qui est à la fois bad-ass et attachante. J’ai beaucoup apprécié son sarcasme et son courage. Bref, un personnage comme je les aime qui promet de belles choses pour la suite. Puis, il y a Mal, l’ami d’enfance d’Alina, que l’on voit finalement assez peu dans ce premier livre. Cependant j’ai beaucoup aimé ce personnage loyal et fort. Sa dévotion et sa bravoure en font un personnage attachant, que j’ai hâte de retrouver par la suite.

“Le problème avec le désir, c’est qu’ils nous rend faible.”

Surtout, il y a le Darkling… un personnage dont j’avais déjà énormément entendu parlé. En effet, celui-ci semble tout autant adoré que haït par la blogosphère. Il faut dire que c’est vraiment un personnage fascinant, que j’ai adoré enfin découvrir. Il est très mystérieux et j’ai bien sûr hâte d’en voir plus. Cependant, j’avais tellement entendu parlé de lui que cela m’a spoilé certains des éléments de l’intrigue.

Mais peut importe… j’ai quand même adoré ce Shadow and Bones et j’ai hâte de découvrir la suite. D’ailleurs si vous avez lu cette trilogie, n’hesitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire (sans spoiler of course 😉 ).

Ma note

5/5


Le point VO/VF

Aucun problème de ce côté là puisque vous pouvez découvrir Shadow and Bones en français chez les éditions Milan. D’ailleurs, si votre niveau d’anglais n’est pas assez solide je vous invite plutôt à rester sur la VF. En effet, je ne pense pas que la VO soit accessible pour tous.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

Mes Lectures – Bilan Mai & Juin 2018

Doucement, mais sûrement, je continue de rattraper mon retard sur le blog. Et s’il y a bien un article que j’aurais dû écrire depuis longtemps, c’est celui-ci. Bien sûr, la rédaction de mon mémoire et la préparation de la soutenance ont considérablement réduit mon temps de lecture. Mais, ces derniers mois, j’ai tout de même réussi à lire 7 livres… et il fallait donc que je vous en parle.

Sans plus attendre, voilà le bilan de mes lectures de Mai & Juin 👇

Lire la suite de “Mes Lectures – Bilan Mai & Juin 2018”

The Burning Maze (The Trials of Apollo #3), par Rick Riordan

Résumé

The formerly glorious god Apollo, cast down to earth in punishment by Zeus, is now an awkward mortal teenager named Lester Papadopoulos. In order to regain his place on Mount Olympus, Lester must restore five Oracles that have gone dark. But he has to achieve this impossible task without having any godly powers and while being duty-bound to a confounding young daughter of Demeter named Meg. Thanks a lot, Dad.

With the help of some demigod friends, Lester managed to survive his first two trials, one at Camp Half-Blood, and one in Indianapolis, where Meg received the Dark Prophecy. The words she uttered while seated on the Throne of Memory revealed that an evil triumvirate of Roman emperors plans to attack Camp Jupiter. While Leo flies ahead on Festus to warn the Roman camp, Lester and Meg must go through the Labyrinth to find the third emperor—and an Oracle who speaks in word puzzles—somewhere in the American Southwest. There is one glimmer of hope in the gloom-filled prophecy: The cloven guide alone the way does know. They will have a satyr companion, and Meg knows just who to call upon. . .

Genre

Fantaisie – Mythologie – Young Adult


Ce que j’en ai pensé

Après avoir fini mon marathon des livres de Rick Riordan, j’ai du attendre de longs mois pour pouvoir enfin découvrir ce nouveau tome. Je me suis donc empressé de le lire dès sa sortie, via audiobook. J’adore ce format, surtout pour les livres de Riordan.

Cela fait maintenant plusieurs semaines que j’ai terminé The Burning Maze. Malheureusement j’ai pris beaucoup de retard dans mes chroniques et notamment sur celle-ci. C’est pourquoi cette revue va très surement être brève, puisque de nombreux petits détails m’échappent. Ce que je peux vous dire avec certitude, c’est que même plus d’un mois après avoir fini The Burning Maze, je garde un très bon souvenir de cette lecture que j’ai adoré.

“After four thousand years, I am still discovering new things.”
“Like how dumb you are,” Meg volunteered.
“No.”
“So you already knew that?”

Comme toujours, Riordan nous propose une intrigue prenante, avec des enjeux de plus en plus importants. Et il parvient à trouver un équilibre fragile entre l’humour et les moments plus intenses. Comme pour les tomes précédents, ce troisème opus suis Apollo dans une quête pour sauver les oracles. Cette quête l’amène à croiser de personnages familliers, que j’ai adoré retrouver. Surtout, le Dieu déchu continue d’évoluer pages après pages. Dans The Burning Maze, sa transformation est évidente… il n’est plus le Dieu égoiste et surpuissant qu’il était. Il a, d’une certaine façon, grandi et est devenu un jeune homme courageux et prêt à tout sacrifier pour ceux qu’il aime.

Les fans de Riordan le savent, dans ses séries le troisième tome est souvent explosif et cruel pour les lecteurs. Celui là ne déroge pas à la règle. Bien que le début soit assez classique, et parfois même un peu mou, le troisième acte m’a laissé sans voix. Entre les énigmes à résoudre et la tension qui monte crescendo, je ne pouvais plus poser mon livre… Ou plutôt, je ne pouvais plus mettre mon audiobook sur pause.

Je ne spoilerais pas le roman (of course), mais sachez qu’après cette lecture vous aurez peut-être besoin d’un soutien moral. Alors, je me tiens à votre disposition dans les commentaires au besoin 😉 .

–» Ma chronique de The Hidden Oracle

–» Ma chronique de The Dark Prophecy

Ma note

4.75/5


Le point VO/VF

Patience, patience ! En effet, les éditions Albin Michel publieront très bientôt The Burning Maze en français, dans leur collection Wiz. En attendant, les livres de Riordan sont parfaits pour les amateurs de lecture en VO, même pour les débutants.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

Et ils meurent tous les deux à la fin, par Adam Silvera

et ils meurent tous les deux à la fin - adam silveraRésumé

” Nous sommes au regret de vous informer que vous allez être frappé par une mort prématurée dans les prochaines vingt-quatre heures. Toute l’équipe de Death-Cast est sincèrement désolée de vous perdre. Vivez pleinement cette journée, ok ? ”

Le 5 septembre, un peu après minuit, Mateo et Rufus reçoivent chacun le funeste appel. Ils ne se connaissent pas, mais cherchent tous deux à se faire un nouvel ami en ce jour final. Heureusement, il existe aussi une appli pour ça, Le Dernier Ami. Grâce à elle, Rufus et Mateo vont se rencontrer pour une ultime grande aventure : vivre toute une vie en une seule journée.

Genre

Contemporain – Young Adult


Ce que j’en ai pensé

Depuis le temps que ce livre fait le buzz sur la blogosphère et sur Instagram, j’avais hâte de le découvrir. Alors dès que je l’ai reçu, je me suis empressée de le lire. Je suis ressortie de cette lecture un peu secouée, un peu déçue mais surtout très émue. Car oui, même si ce livre à le titre le plus spoilant de l’histoire du livre, on se fait tout de même embarquer dans cette histoire. On s’attache à des personnages que l’on sait condamnés dès la première page. Et, évidemment, on ne peut qu’être touché par leur histoire et bouleversé par la fin de ce livre.

Ce que j’ai le plus aimé dans Et ils meurent tous les deux à la fin, c’est le concept et l’histoire. L’idée de savoir avec certitude que la fin est proche est une idée à la fois terrifiante et fascinante. Ce livre insiste beaucoup sur l’idée de vivre sa vie au maximum, sans aucun regret. C’est une idée tellement simple sur le papier, mais si complexe en réalité. Pendant et après ma lecture, je me suis beaucoup questionnée autour de ce sujet. En ce sens, ce roman est pour moi une piqûre de rappel. Nous ne sommes pas éternels et à la fin, on regrette souvent les choses que l’on n’a pas faites.

« Entire lives aren’t lessons, but there are lessons in lives. »

Ensuite j’ai beaucoup aimé la structure de ce roman. Cela peut sembler un peu étrange mais j’ai vraiment trouvé que le livre était très bien pensé dans sa structure. L’heure qui défile au fil des chapitres nous donne un sens d’urgence, et entraîne les lecteurs dans le compte à rebours final de Matéo et Rufus. De plus, l’auteur intègre de multiples point de vu dans ce roman. Cela m’a d’abord surprise mais finalement c’est quelque chose que j’ai apprécié. En effet, ainsi il peut montrer les liens, parfois infimes, qui lient chacun de ces individus. C’est aussi un excellent moyen de faire grimper le suspens.

De plus, j’ai évidemment apprécié Matéo et Rufus, nos deux personnages principaux. Mais je n’ai pas pu me sentir aussi proche d’eux que je l’aurais souhaité (la faute surement à cette journée unique pour les connaître). Cela m’a un peu frustré, et ce manque de connexion a limité l’impact émotionnel du final. Je pense également que la hype autour de ce roman à fortement influé sur mes attentes. Quand cela se produit, une légère déception est souvent au rendez-vous.

« …stories can make someone immortal as long as someone else is willing to listen. »

J’ai tout de même aimé découvrir ces deux garçons. Matéo m’a particulièrement émue, et, des deux, il est très clairement mon préféré. J’ai eu un peu plus de mal avec Rufus, et je pense que cela est très probablement dû à la traduction. En effet, l’ajout constant du mot “wesh” dans le discours de Rufus m’a vraiment posé un problème. Je ne connais pas assez la plume de Silvera pour m’avancer, mais je me demande vraiment si ce tique de langage était présent en VO.

En conclusion, j’ai beaucoup aimé ma lecture de Et ils meurent tous les deux à la fin. Ce livre m’a beaucoup fait réfléchir et m’a touché. Ce n’est peut-être pas un coup de cœur, mais certainement une belle lecture.

↠ Ma chronique de History is All You Left Me d’Adam Silvera

Ma note

4/5


Le point VO/VF

Comme mentionné plus haut, j’ai lu Et ils meurent tous les deux à la fin en français, grâce à la Collection R. Mais si vous préférez le lire en anglais, je pense que la VO est tout à fait accessible. Lors de ma lecture de History is All You Left Me, j’avais trouvé la plume de Silvera fluide et simple à lire pour nous autres français.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

Big Bones, par Laura Dockrill

Big Bones de Laura Dockrill chez Collection R - Chronique par Le Book CornerRésumé

Je ne suis pas grosse, j’ai juste de gros os !

Salut, moi, c’est Bluebelle, alias BB, alias Big Bones, rapport à mes « gros os ». J’ai seize ans, je suis une gourmande, et je ne m’en cache pas. En même temps, ce serait un peu diffi cile à dissimuler, vu mes rondeurs…
Seul souci, après une crise d’asthme, maman m’a emmenée chez un médecin qui m’a OBLIGÉE à tenir un journal de ce que je mange.
Sauf que moi, je m’aime comme je suis, et je n’ai aucune envie de guérir puisque je ne suis pas malade !

Genre

Contemporain – Young Adult


Ce que j’en ai pensé

Pour être tout à fait honnête, j’ai absolument détesté Big Bones. De la première à la dernière page, cette lecture fut laborieuse et poussive. Il m’a fallu plus d’un mois pour venir à bout de ce livre. Si je n’avais pas reçu ce livre en service presse grâce à la Collection R, j’aurais probablement abandonner ma lecture assez rapidement.

Pourtant, j’avais vraiment hâte de découvrir Big Bones. Le résumé m’avait charmé et j’aime les contemporains qui traitent de sujets trop peu abordés en young adult comme la question du surpoids et de l’acceptation de soi. J’étais aussi très curieuse de découvrir ce format original, l’histoire étant raconté sous la forme d’un journal intime / alimentaire tenu par BB, le personnage principal.

Mais finalement, je n’ai rien aimé dans ce livre. D’abord et avant tout, j’ai détesté BB et je ne dis pas ça à la légère. Je pense que c’est la première fois qu’un personnage principal me tape autant sur le système. Elle m’a semblé geignarde, inintéressante au possible et très franchement stupide. De plus, elle pense tout savoir sur tout, et mieux que tout le monde mais c’est juste une gamine immature de 16 ans. Elle ne pense qu’à elle, et trouve le moyen de tout ramener à son poids. C’est surement ce qui m’a le plus agacé chez elle… L’auteure prétend promouvoir l’acceptation de soi mais au bout du compte le seul élément qui semble définir Blue Belle c’est son surpoids.

« I don’t need to worry or wonder why the world stares at someone like me; they need to worry and wonder why THEY stare at someone like me. »

Ensuite, j’ai très rapidement fait une overdose de nourriture avec ce livre. Je sais bien que le principe du journal alimentaire amène évidemment à parler de cela, mais là vraiment c’était trop. Il y a des dizaines de pages que j’ai lu en diagonal tellement les paragraphes entier de description alimentaire me tapais sur les nerfs. D’ailleurs le journal est très mal géré, on a bien du mal à croire qu’il s’agit vraiment d’un journal écrit par Blue Belle par moment. Il aurait surement vieux valu avoir une narration classique entre coupée d’extrait du journal.

Quand à l’histoire, là encore je n’ai rien de bien positif à dire… les 250 premières pages sont poussives et rien ne se passe. L’auteur parvient tout de même à dédié tout un chapitre à une diarrhée aiguë. Sérieusement ! Et, même si un rebondissement inattendu fini par ramener un peu de vie à l’histoire, c’est finalement très peu utilisé par l’auteur ou bien très maladroitement.

Seule petit rayon de soleil dans ce roman, j’ai apprécié le personnage de Dove, la sœur de BB. Mais même elle ne suffit pas à redorer le blason de Big Bones pour moi. Cette lecture restera une déception. Ceci étant dit cela n’est que mon opinion. Si vous pensez que ce livre peut vous plaire, je vous invite à le découvrir par vous même.

Ma note

1/5


Le point VO/VF

Aucun soucis pour les lecteurs VF ce roman est traduit et publié chez Collection R. Pour ceux qui veulent tenter de le lire en version originale, je pense que celle-ci est accessible puisqu’il s’agit d’un contemporain.

Renegades (Renegades #1), par Marissa Meyer

Renegades - Marissa Meyer - Le Book CornerRésumé

Secret Identities. Extraordinary Powers. She wants vengeance. He wants justice.

The Renegades are a syndicate of prodigies — humans with extraordinary abilities — who emerged from the ruins of a crumbled society and established peace and order where chaos reigned. As champions of justice, they remain a symbol of hope and courage to everyone… except the villains they once overthrew.

Nova has a reason to hate the Renegades, and she is on a mission for vengeance. As she gets closer to her target, she meets Adrian, a Renegade boy who believes in justice — and in Nova. But Nova’s allegiance is to a villain who has the power to end them both.

Genre

Science Fiction – Young Adult


Ce que j’en ai pensé

Vous ne le savez peut-être pas, mais j’adore Marissa Meyer et sa série Les Chroniques Lunaires. Je suis également très fan des films de super héros (marvel fangirl over here!). Alors sur le papier ce livre était fait pour moi. Pourtant j’ai mis un moment à me lancer. Allez comprendre 😅 !

J’avais de grandes attentes pour ce livre, notamment car toutes les revues que j’ai pu lire étaient unanimes et très positives. Eh bien, je n’ai pas été déçue, du tout. J’ai absolument adoré ce livre et c’est pour moi une confirmation de mon amour pour Marissa Meyer et ses livres.

Dès les premières lignes, ce roman m’a saisie. Le prologue est tellement intense, et m’a directement plongée dans l’univers unique de Renegades. J’ai “lu” ce roman via audiobook, et dès ces premières lignes je ne voulais plus le mettre en pause. Dès que j’avais un moment, il fallait que je continue ma lecture.

“One cannot be brave who has no fear.”

Ce que j’ai préféré dans ce roman, c’est vraiment le monde imaginé par l’auteur et l’aspect super héros. J’ai adoré découvrir les personnages, leurs pouvoirs et leurs pseudonymes. De plus, toute la mythologie autour de ce monde est vraiment fascinante, et j’ai hâte d’en découvrir plus par la suite.

J’ai également adoré les personnages, et surtout Nova. J’aime son histoire, qui m’a énormément émue, et son caractère de battante. Je l’apprécie aussi car c’est un personnage complexe… elle a sa part d’ombre mais aussi une part de lumière. Au fil des chapitres on comprend vraiment sa façon de penser et son dilemme interne. Bref, elle est absolument fascinante.

Je suis beaucoup moins fan d’Adrian, même si je l’apprécie. Il n’est tout simplement pas aussi intéressant que Nova pour moi. En revanche j’aime beaucoup le reste de son groupe, et tous les personnages secondaires en général. J’ai adoré découvrir certaines de leurs “origin stories” et j’espère en découvrir d’autres dans Archenemies.

Enfin, l’intrigue était elle aussi géniale. L’histoire était parfois un peu lente, mais cela ne m’a pas dérangé car c’est toujours bien dosé et car j’adore l’écriture de l’auteure. Le dernier acte était dingue, très intense et surprenant. En effet, j’ai vu venir quelques unes des “petites” révélations de ce roman, mais j’étais loin d’imaginer ce que l’on découvre à la fin de Renegades.

En bref, si vous aimez la science fiction et les histoires de super-héros, vous adorerez forcément ce livre qui est pour moi un grand coup de cœur.

Ma note

5/5


Le point VO/VF

Pas d’inquiétude pour les lecteurs français, Pocket Jeunesse a déjà publié la version française de Renegades, sous le titre Le Gang des Prodiges. Mais si l’aventure VO vous tente, je pense que ce roman est relativement accessible pour un livre de science fiction.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

A Court of Frost and Starlight (ACOTAR #3.1), par Sarah J. Maas

mes lectures - acofas - le bookcornerRésumé

Feyre, Rhys, and their close-knit circle of friends are still busy rebuilding the Night Court and the vastly-changed world beyond. But Winter Solstice is finally near, and with it, a hard-earned reprieve. Yet even the festive atmosphere can’t keep the shadows of the past from looming. As Feyre navigates her first Winter Solstice as High Lady, she finds that those dearest to her have more wounds than she anticipated–scars that will have far-reaching impact on the future of their Court.

Genre

Nouvelle – New Adult – Fantaisie Lire la suite de “A Court of Frost and Starlight (ACOTAR #3.1), par Sarah J. Maas”

The Gentleman’s Guide to Vice and Virtue, par Mackenzi Lee

mes lectures - the gentleman's guide to vice and virtue - le book cornerRésumé 

Henry “Monty” Montague was born and bred to be a gentleman, but he was never one to be tamed. The finest boarding schools in England and the constant disapproval of his father haven’t been able to curb any of his roguish passions—not for gambling halls, late nights spent with a bottle of spirits, or waking up in the arms of women or men.

But as Monty embarks on his Grand Tour of Europe, his quest for a life filled with pleasure and vice is in danger of coming to an end. Not only does his father expect him to take over the family’s estate upon his return, but Monty is also nursing an impossible crush on his best friend and traveling companion, Percy.

Still it isn’t in Monty’s nature to give up. Even with his younger sister, Felicity, in tow, he vows to make this yearlong escapade one last hedonistic hurrah and flirt with Percy from Paris to Rome. But when one of Monty’s reckless decisions turns their trip abroad into a harrowing manhunt that spans across Europe, it calls into question everything he knows, including his relationship with the boy he adores.

Genre

Fiction Historique – Young Adult


Ce que j’en ai pensé

Après avoir longtemps vu The Gentleman’s Guide to Vice and Virtue circuler sur internet, j’ai fini à mon tour par craquer pour ce roman. Les avis élogieux lus sur la blogosphère ont ainsi eu raison de mes préjugés concernant la fiction historique. En effet je n’avais jamais lu ce genre de roman et j’avais peur de ne pas accrocher du tout.

Finalement, je suis ravie d’avoir donné sa chance à ce livre car il est vraiment chouette. J’avais profité de mon essai gratuit sur Audible pour découvrir le format audiobook, et rapidement j’ai décidé de commander le hardback car j’étais totalement séduite par l’histoire.

La force principale de ce roman se sont les personnages, qui portent vraiment l’histoire. Drôles et attachants, j’ai immédiatement adoré Monty, Percy et Felicity. J’aime le sarcasme de Monty, qui est un personnage assez simple de prime abord mais qui se révèle au fil des pages. J’ai beaucoup apprécié son évolution et le développement de sa relation avec Percy. Ce dernier est d’ailleurs très touchant, et à travers lui l’auteur traite de beaucoup de sujets difficiles.

“God bless the book people for their boundless knowledge absorbed from having words instead of friends.”

Mais surtout, j’ai absolument ADORÉ Felicity ! C’est une jeune femme bad-ass qui ne se laisse pas marcher dessus et qui sait ce qu’elle veut. J’aime qu’elle lutte contre les préjugés de l’époque en souhait devenir médecin. J’ai vraiment hâte de la retrouver dans le second tome, The Lady’s Guide to Petticoats and Piracy, pour voir ce que l’avenir lui réserve.

Ensuite j’ai également beaucoup aimé l’histoire, dont je n’attendais pourtant pas grand chose. En lisant le résumé, je pensait vraiment que les personnages et leurs intéractions seraient au coeur du roman… et ils le sont. Mais l’intrigue est également centrale au roman, et bien plus complexe que je ne l’aurais cru. Il se passe beaucoup de chose dans ce roman, malgré un rythme peu soutenu.

De plus, j’ai beaucoup aimé l’aspect road trip de The Gentleman’s Guide to Vice and Virtue. Evidemment je parle ici d’un road trip à l’ancienne, version 18ème. Mais peut importe, le voyage est là ! Et j’ai vraiment apprécié passer de ville en ville au fil du roman.

Enfin, je dois applaudir l’auteure qui s’attaque à beaucoup de sujets sensibles. Maltraitance, racisme, alcoolisme ou encore sexisme… L’auteure apporte un regard brutalement honnête sur ces sujets, malheureusement encore d’actualité. La bisexualité ouverte et assumée de Monty n’est qu’un des exemples qui prouvent que ce livre est important.

Ma note

4.5/5


Le point VO/VF

Pour découvrir The Gentleman’s Guide to Vice and Virtue en VF il faudra patienter encore un peu. En effet, on a appris en début d’année que Pocket Jeunesse avait acheté les droits de traduction pour ce roman, mais pour le moment on ne connait pas la date de publication du roman en français.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

Mes Lectures – Bilan Avril 2018

Le mois d’avril était un mois assez chargé pour moi… entre le boulot et les partiels, les livres sont un peu passés à la trappe. Du coup côté lectures, on est sur un mois plutôt calme, avec tout de même deux novellas, un roman et deux audiobooks.

Pour découvrir mes lectures d’avril, c’est par là 👇


Les belles dhonielle clayton - chronique sur lebookcorner.comLes Belles (Les Belles #1) – Dhonielle Clayton

Editions: Collection R

Nombre de pages: 486

Genre: Fantasy – Young Adult

Résumé: Dans le monde opulent d’Orléans, les gens naissent gris, ils naissent condamnés, et seules les Belles peuvent, grâce à leur talent, les transformer et les rendre beaux. En tant que Belle, Camélia Beauregard est presque une déesse dans cet univers où triomphe le culte des apparences.
Or Camélia ne veut pas se contenter d’être une Belle. Elle rêve de devenir la favorite choisie par la reine d’Orléans pour s’occuper de la famille royale et d’être reconnue comme la plus douée du pays. Mais une fois Camélia et ses soeurs Belles arrivées à la cour, il s’avère que la position de favorite tient davantage du cauchemar. Derrière les ors du palais, les noirs secrets pullulent…

Note et avis: 4/5 – J’étais très curieuse de découvrir ce livre et dans l’ensemble ce fut une bonne lecture. J’ai tout particulièrement aimé l’intrigue et le “bad guy” de ce roman. Cependant j’ai eu un peu de mal à apprécier l’héroïne qui m’a carrément tapé sur les nerfs par moment.

➡ Ma chronique de Les Belles 


Mes Lectures - Son of the Dawn - Le Book CornerSon of Dawn (Ghosts of the Shadow Market #1) – Cassandra Clare & Sarah Rees Brennan

Editions: Walker Books (Kindle edition)

Nombre de pages: 52

Genre: Urban Fantasy – Young Adult

Résumé: The Lightwoods, the Shadowhunters who run the New York Institute, are expecting a new addition to their family: the orphaned son of their father’s friend, Jace Wayland. Alec and Isabelle aren’t too sure they want a new brother, and their parents are not assuaging their fears, too occupied with the dark news that Raphael Santiago, second-in-command of the New York vampire clan, has brought from the Shadow Market.

Note et avis: 3/5 – En tant que véritable fan de la saga des Shadowhunter, il était impossible pour moi de passer à côté de cette première nouvelle dans une nouvelle série. A l’image de Tales from Shadowhunter Academy, cette première nouvelle est une jolie introduction à cette nouvelle série. Ce n’est pas la meilleure novella écrite pas Cassie, et à vrai dire il ne se passe pas grand chose. Mais j’étais ravie de retrouver des personnages que j’aime énormément.

 Ma Chronique de Tales from Shadowhunter Academy 


clockwork princess - mes lecturesClockwork Princess (The Infernal Devices #3) – Cassandra Clare

Editions: Walker Books Ltd

Nombre de pages: 567

Genre: Fantasy – Young Adult

Résumé: THE INFERNAL DEVICES WILL NEVER STOP COMING

A net of shadows begins to tighten around the Shadowhunters of the London Institute. Mortmain plans to use his Infernal Devices, an army of pitiless automatons, to destroy the Shadowhunters. He needs only one last item to complete his plan: he needs Tessa Gray.

Charlotte Branwell, head of the London Institute, is desperate to find Mortmain before he strikes. But when Mortmain abducts Tessa, the boys who lay equal claim to her heart, Jem and Will, will do anything to save her. For though Tessa and Jem are now engaged, Will is as much in love with her as ever.

Note et avis: 6/5 – Quelques années après ma première lecture de cette sublime trilogie, ce mois-ci j’ai terminé ma relecture de The Infernal Devices. Tout comme la première fois, ce dernier tome fut mon favoris, et j’ai pleuré à chaudes larmes en lisant l’épilogue.


mes lectures - the gentleman's guide to vice and virtue - le book cornerThe Gentleman’s Guide to Vice and Virtue (Guide #1) – Mackenzi Lee

Editions: Katherine Tegen Books

Nombre de pages: 513

Genre: Historical Fiction – Young Adult

Résumé: Henry “Monty” Montague was born and bred to be a gentleman, but he was never one to be tamed. The finest boarding schools in England and the constant disapproval of his father haven’t been able to curb any of his roguish passions—not for gambling halls, late nights spent with a bottle of spirits, or waking up in the arms of women or men.

But as Monty embarks on his Grand Tour of Europe, his quest for a life filled with pleasure and vice is in danger of coming to an end. Not only does his father expect him to take over the family’s estate upon his return, but Monty is also nursing an impossible crush on his best friend and traveling companion, Percy.

Still it isn’t in Monty’s nature to give up. Even with his younger sister, Felicity, in tow, he vows to make this yearlong escapade one last hedonistic hurrah and flirt with Percy from Paris to Rome. But when one of Monty’s reckless decisions turns their trip abroad into a harrowing manhunt that spans across Europe, it calls into question everything he knows, including his relationship with the boy he adores.

Note et avis: 4.5/5 – Ce livre a beaucoup fait parlé de lui il y a quelques mois, et comme je ne suis qu’un mouton il fallait que je le découvre à mon tour. J’avais mes craintes avant de me lancer dans cette lecture, notamment car je n’avais jamais lu de fiction historique. Mais j’ai adoré découvrir cette histoire et surtout ces personnages drôles et attachants.


mes lectures - acofas - le bookcornerA Court of Frost and Starlight (ACOTAR #3.1) – Sarah J. Maas

Editions: Bloomsbury

Nombre de pages: 229

Genre: Fantasy – New Adult

Résumé: The Winter Solstice. In a week. I was still new enough to being High Lady that I had no idea what my formal role was to be. If we’d have a High Priestess do some odious ceremony, as lanthe had done the year before. A year. Gods, nearly a year since Rhys had called in his bargain, desperate to get me away from the poison of the Spring Court to save me from my despair. Had he been only a minute later, the Mother knew what would have happened. Where I’d now be. Snow swirled and eddied in the garden, catching in the brown fibers of the burlap covering the shrubs My mate who had worked so hard and so selflessly, all without hope that I would ever be with him We had both fought for that love, bled for it. Rhys had died for it.

Note et avis: 4/5 – Vous le savez surement, j’adore Sarah J. Maas et cette série, j’était donc ravie de pouvoir lire cette novella. Pour moi ce livre était un bonus, et une occasion de retrouver mes personnages chouchous. Honnêtement, il ne se passe pas grand chose dans ce roman, mais j’ai passé un bon moment en lisant ACOFAS. Et surtout ce livre promet de belles choses pour la suite de cette série.

 Ma Chronique de A Court of Thorns and Roses 

 Ma Chronique de A Court of Mist and Fury

 Ma Chronique de A Court of Wings and Ruin


Voilà pour mes lectures d’avril… Et vous, qu’avez-vous lu le mois dernier ?

Les Belles (Les Belles #1), par Dhonielle Clayton

Les belles dhonielle clayton - chronique sur lebookcorner.comRésumé 

Dans le monde opulent d’Orléans, les gens naissent gris, ils naissent condamnés, et seules les Belles peuvent, grâce à leur talent, les transformer et les rendre beaux. En tant que Belle, Camélia Beauregard est presque une déesse dans cet univers où triomphe le culte des apparences.
Or Camélia ne veut pas se contenter d’être une Belle. Elle rêve de devenir la favorite choisie par la reine d’Orléans pour s’occuper de la famille royale et d’être reconnue comme la plus douée du pays. Mais une fois Camélia et ses soeurs Belles arrivées à la cour, il s’avère que la position de favorite tient davantage du cauchemar. Derrière les ors du palais, les noirs secrets pullulent…

Genre

Fantasy – Young Adult


Ce que j’en ai pensé

Je viens juste de finir ce roman, et le moins que l’on puisse dire c’est que je ne m’attendais pas à ça. Honnêtement, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’avais beaucoup entendu parlé de ce roman depuis sa sortie en VO et j’étais assez curieuse de le découvrir. Pour autant, j’avais réussi à éviter au maximum les détails de l’histoire et j’en suis ravie.

J’ai donc plongé dans Les Belles sans trop en savoir, et j’ai rapidement été happée par l’univers très riche imaginé par l’auteure. Le monde des Belles ne ressemble à rien que j’ai pu lire auparavant. En effet, il est unique et complexe. Et surtout, je sais qu’on n’a simplement gratté la surface dans ce premier tome. Rien que pour ça, je suis curieuse de lire la suite.

Dans ce roman, ce que j’ai le plus aimé c’est l’intrigue. Bien sûr le démarrage est un peu lent, mais c’est nécessaire pour planter le décor et les premiers éléments de l’histoire. Une fois le roman lancé, on passe d’un rebondissement à l’autre et ça monte crescendo jusqu’à un final haletant.

“Lies are as dangerous as a sword. They can cut to the bone.”

J’ai également adoré détester les antagonistes de ce roman. Je ne donnerais pas de nom, car découvrir d’où vient la menace fait partie intégrante de ce livre, mais ça fait bien longtemps que je n’avais pas vu antagoniste aussi vicieux et tordu. Il n’y a pas de bonne intrigue sans un bon méchant, et de ce côté Les Belles est parfaitement réussi.

Cependant, je ne peux pas dire que Les Belles est un coup de coeur. En effet, j’ai eu tout au long du roman une relation amour/haine avec Camille. Ses attitudes et ses réactions parfois puériles et agaçantes m’ont grandement agacée. Mais sur la fin j’ai enfin aperçue une évolution dans le bon sens pour ce personnages. Côté personnage d’ailleurs, j’aurais aimé connaitre un peu plus les soeurs de Camille, surtout Edel que j’ai adoré. J’aime également beaucoup Rémy et je suis curieuse de voir comment évolura ce personnage par la suite.

Enfin, je n’ai pas du tout accrochée à la touche de romance que l’auteure à voulu ajouter à ce roman. Pourtant, je suis généralement bon public pour ce genre de chose. Mais là, cela semblait forcé et je n’ai pas réussi à y croire. L’intrigue n’avait pas besoin de ça pour être palpitante.

En conclusion, j’ai passé un très bon moment en lisant ce roman et si le résumé vous intrigue, je vous invite à le découvrir par vous même. Pour ma part, j’attendrais sagement de découvrir la suite d’ici un an.

Ma note

4/5


Le point VO/VF

J’ai reçu ce roman dans le cadre de mon partenariat avec Collection R, je l’ai donc lu en VF. Alors je ne peux pas vraiment vous donner mon opinion sur le niveau de lecture en anglais. Si vous avez lu Les Belles en Vo, n’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires.

Bonnes Lectures,

Gaëlle