Queen of Air and Darkness (The Dark Artifices #3), par Cassandra Clare

queen of air and darkness cassandra clareRésumé

What if damnation is the price of true love?

Innocent blood has been spilled on the steps of the Council Hall, the sacred stronghold of the Shadowhunters. In the wake of the tragic death of Livia Blackthorn, the Clave teeters on the brink of civil war. One fragment of the Blackthorn family flees to Los Angeles, seeking to discover the source of the blight that is destroying the race of warlocks.

Meanwhile, Julian and Emma take desperate measures to put their forbidden love aside and undertake a perilous mission to Faerie to retrieve the Black Volume of the Dead. What they find in the Courts is a secret that may tear the Shadow World asunder and open a dark path into a future they could never have imagined. Caught in a race against time, Emma and Julian must save the world of Shadowhunters before the deadly power of the parabatai curse destroys them and everyone they love.

Genre

Young Adult – Fantasy


Ce que j’en ai pensé

Ce livre était très certainement ma sortie la plus attendue de fin 2018, et j’ai d’ailleurs démarré ma lecture dès que possible. En revanche, j’ai un peu trainé pour rédiger ma chronique. En effet je ne sais pas vraiment quoi penser de Queen of Air and Darkness… J’ai dans l’ensemble adoré la lecture mais pour autant je reste un peu déçue par cette conclusion.

the dark artifices cassandra clareJe pense que le seul véritable défaut de ce troisième tome est de ne pas être à la hauteur des deux premiers. Concrètement, ce livre est top : l’intrigue est captivante, les personnages fabuleux et attachant et l’auteure manie aussi bien l’émotion que l’humour. Seulement, face à mon énorme coup de coeur pour Lord of Shadows, cette suite n’est juste pas aussi puissante.

“As we all have an infinite capacity to make mistakes, we all have an infinite capacity for forgiveness.”

La déception était d’autant plus présente que jusque là Cassandra Clare a toujours su finir ses séries en beauté. City of Heavenly Fire est mon tome préféré de la saga TMI et Clockwork Princess est tout simplement un de mes livres préférés.

Ceci étant dit, je ne veux pas donner l’impression que Queen of Air and Darkness n’était pas un bon livre, car il l’est. J’ai tout particulièrement adoré la storyline concernant Mark, Christina et Kieran. Et j’espère pouvoir les retrouver un jour, car je les aime de tout mon petit coeur.

Quant à Kit et Ty leur histoire était à la fois frustrante et très émouvante. Kit a énormément évoulé depuis le premier tome, et j’ai hâte de le retrouver dans la saga The Wicked Powers. Bizarrement c’est surement la storyline d’Emma et Jules qui m’a le moins intéressé dans ce roman, aussi fascinante soit-elle. Peut être que c’est finalement là le problème de Queen of Air and Darkness : beaucoup d’histoires différentes, et une intrigue qui tend parfois à s’éparpiller.

Sans spoiler, il est assez difficile d’aller plus loin dans cette chronique. Mais si vous n’avez pas encore découvert la trilogie The Dark Artifices, n’attendez plus… C’est très certainement la série de Cassandra Clare la plus réussie et elle aura toujours une place spéciale dans mon coeur de lectrice.

→ Tous mes chroniques de livres par Cassandra Clare

Ma note

4/5


Le point VO/VF

Pas d’inquiétude, Queen of Air and Darkness sortira très probablement en français en 2019 chez Pocket Jeunesse. Il va donc falloir patienter un peu avant de découvrir la fin de cette série. Mais avec un bon niveau en anglais et quelques lectures VO vous pouvez aussi lire QOAAD dans sa langue d’origine.

Gaëlle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.