Keeper of the Lost Cities & Exile, par Shannon Messenger

Résumé

Vous rêvez de visiter l’Atlantide ou la mythique cité de Shangri-la ? Suivez le guide !

Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde : depuis toujours, elle entend les pensées des gens autour d’elle. Un matin, un étrange garçon l’aborde et lui apprend qu’elle n’est pas humaine. Elle doit rejoindre l’univers qu’elle a quitté douze ans plus tôt.

De retour parmi les siens, une question l’obsède : pourquoi l’a-t-on cachée si longtemps dans le monde des humains ?

Genre

Fantaisie – Middle Grade


Ce que j’en ai pensé

En décembre dernier, j’avais acheté le premier tome de la saga Gardiens des Cités Perdues en VO pour la venue en France de Shannon Messenger. J’avais eu la chance de rencontrer l’auteure et de faire dédicacer mon livre durant le salon de Montreuil. J’avais également pu parler avec des fans de la saga en attendant la dédicace. Ces derniers m’avaient vraiment donné envie de découvrir cette histoire.

Alors, ce mois-ci j’ai enfin commencé ma lecture de cette saga avec le premier tome, Keeper of the Lost Cities. Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai adoré ce lancement de série. Tant et si bien que j’ai immédiatement enchainé sur le deuxième tome, Exile. C’est pourquoi aujourd’hui je vous propose donc deux chroniques pour le prix d’une 😉

J’ai immédiatement été séduite par l’histoire proposée par l’auteur et par l’univers qu’elle a créé. Un univers dans lequel tous les humains ont oublié qu’ils côtoyaient jadis d’autres espèces, tels que les Elfes. Des espèces qui vivent désormais cachés dans les Lost Cities, et dont fait partie Sophie, notre héroïne. J’aime ce concept car il laisse la porte ouverte à beaucoup de choses pour la suite de la série (qui compte tout de même 7 livres déjà publiés et 2 autres à venir).

“Magic is a stupid idea humans came up with to try to explain things they couldn’t understand.”

Surtout, cet univers, pas si original sur le papier, est traité avec beaucoup de fraicheur et d’originalité par l’auteure. Le premier tome est très appréciable dans ce sens, notamment car on découvre ce monde caché au côté de Sophie. Ensuite, l’intrigue est également très bien construite. Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un roman de middle grade que l’histoire est plan-plan. J’ai rapidement compris que cette série avait le potentiel d’être épique.

Dans Keeper, et surtout dans Exile, on voit que les enjeux sont importants, et que l’auteur n’a pas peur de jouer avec nos sentiments. Et pour les deux livres, une fois lancée je ne pouvais plus m’arrêter. D’ailleurs je meurs d’envie de continuer ma lecture de cette saga, mais ma PAL sans fin ne voit pas ça d’un très bon œil 😉 .

Ensuite, impossible de parler de ces deux lectures sans parler des personnages. Il faut dire que l’on retrouve un cast assez important avec beaucoup de personnages qui semblent « principaux ». Je ne vais pas tous les présenter, car le mieux c’est encore de les découvrir par vous-même. Mais pour faire bref : j’adore Sophie, qui m’est extrêmement sympathique. Elle est si jeune mais si mature et forte. Et puis elle me fait bien rire.

En parlant d’humour, je dois dire que j’adore Keefe. Il est relativement discret dans le premier tome mais c’est sans conteste lui la star du second et je suis 100% fan de son humour très sarcastique. Enfin, il y a Fitz. C’est lui qui nous fait découvrir cet univers au côté de Sophie. J’apprécie beaucoup ce personnage, que j’ai hâte de découvrir par la suite.

En bref, je suis désormais 100% accro à cette série et il est certain que je vous en reparlerais très vite. En attendant, je vous recommande vraiment de découvrir Keeper of the Lost Cities, si ce n’est pas déjà fait.

Ma note

5/5


Le point VO/VF

Très accessible en VO, vous pouvez découvrir Gardiens des cités perdues en français chez Lumen et même au format poche chez Pocket Jeunesse. Vous n’avez plus d’excuse pour ne pas découvrir cette super série.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.