Girlhood, par Cat Clarke

Résumé 

L’amitié, c’est comme une allumette…… il suffit d’une étincelle pour se brûler les doigts.
J’ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m’ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu’à ce que débarque cette nouvelle fille…

Genre

Young Adult – Contemporain


Ce que j’en ai pensé

Dans un monde avec beaucoup beaucoup de livres très chouettes et des journées qui ne font toujours que 24 heures… Ce livre n’était pas forcément en haut de ma liste “à lire”. Mais, grâce à Collection R j’ai eu la chance de recevoir ce livre et surtout de rencontrer l’auteure. Ainsi, j’ai donc découvert ce très joli livre qu’est Girlhood.

Je me suis plongée dans cette lecture, sans réellement savoir ce qui m’attendais et j’ai été très agréablement surprise. J’ai beaucoup aimé Girlhood, et j’ai trouvé ce livre très rafraichissant. En effet, il ne ressemble en rien aux livres que je lis habituellement et c’était un changement très sympa. J’ai notamment vraiment apprecié l’absence de romance dans ce roman. Il y a bien quelques tensions et quelques allusions à de potentielles romances, mais ce n’est pas le sujet au coeur du livre. C’est avant tout une histoire d’amitié et d’évolution personnelle.

« I do believe in forgiveness – for other people. If only it were as simple to forgive yourself. »

Les relations entre les personnages sont au centre du roman et elles étaient toutes, complexes, réalistes et fascinantes. Je n’ai pas particulièrement accroché avec Harper, notre personnage principal, bien que j’ai été très émue par son histoire. En effet, elle m’a très souvent agacée, et j’ai souvent eu envie de la claquer, histoire de lui remettre les idées en place.

En revanche j’ai adoré ses amies, Lily et Ama et surtout Rowan, sa meilleure amie qui était très attachante. J’aurais d’ailleurs voulu en voir plus de ces trois jeunes filles, c’est l’une de mes frustrations avec Girlhood. Et puis, j’ai immédiatement détesté Kirsty. Je ne saurais expliqué pourquoi, mais j’ai immédiatement senti qu’elle n’était pas honnête et qu’elle allait causer beaucoup de problèmes pour Harper. Cependant je dois dire que l’auteur gère parfaitement ce personnage difficile, et notamment à la fin. Je ne pensais pas qu’il était possible de la rendre appréciable.

En conclusion, je ne peux pas dire que Girlhood est un coup de coeur. Malheureusement il m’a manqué un petit quelque chose pour ça. Mais pour autant, je vous recommande vraiment de donner sa chance à ce joli roman.

Ma note

4/5


Le point VO/VF

Comme mentionné plus haut, ce roman est publié en français chez Collection R. Vous n’aurez donc aucun problème à découvrir Girlhood. De plus, si vous souhaitez vous lancer en VO, je pense que Girlhood est un roman parfait pour cela.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

1 commentaire sur “Girlhood, par Cat Clarke

Laisser un commentaire