Glass Sword (Red Queen #2), par Victoria Aveyard

Glass SwordRésumé 

If there’s one thing Mare Barrow knows, it’s that she’s different.

Mare Barrow’s blood is red—the color of common folk—but her Silver ability, the power to control lightning, has turned her into a weapon that the royal court tries to control.

The crown calls her an impossibility, a fake, but as she makes her escape from Maven, the prince—the friend—who betrayed her, Mare uncovers something startling: she is not the only one of her kind.

Pursued by Maven, now a vindictive king, Mare sets out to find and recruit other Red-and-Silver fighters to join in the struggle against her oppressors.

But Mare finds herself on a deadly path, at risk of becoming exactly the kind of monster she is trying to defeat.

Will she shatter under the weight of the lives that are the cost of rebellion? Or have treachery and betrayal hardened her forever?

Genre

Young Adult – Fantasy – Dystopie


Ce que j’en ai pensé

En début d’année je me suis lancée dans la lecture de Red Queen. J’avais beaucoup vu cette série sur le réseaux sociaux et j’étais assez curieuse de la découvrir. J’avais passé un bon moment en lisant ce premier tome, et pourtant j’ai mis près d’un an avant de lire le second. Pourquoi ? Et bien car j’avais vu de nombreux avis mitigés voire carrément négatifs.

Aussi, j’avais un peu peur d’être déçue et du coup j’ai repoussé cette lecture. Cependant j’ai beaucoup aimé Glass Sword. Comme quoi, en lecture, chacun peut avoir une expérience différente avec le même roman. Pour ma part, j’ai trouvé que l’histoire prenait un tournant très intéressant et j’ai beaucoup aimé les différents développements et rebondissements.

Comme pour le premier tome, j’aime toujours autant l’univers. C’est un savant mélange de fantasy, de science fiction et de dystopie. J’aime surtout cet esprit “X-Men” que l’on retrouve vraiment dans ce deuxième tome avec tous les new bloods.

De plus, j’aime l’ambiance de doute et de suspicion créée par l’auteure. En effet, après les évènements du premiers tomes, et ce retournement de situation (si vous l’avez lu, vous savez de quoi je parle 😉), dans ce deuxième tome, on ne peut faire confiance à personne.

“Anyone, anything, can betray anyone.”

Cependant, tout comme pour Red Queen, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages dans Glass Sword. Et par moment j’ai même eu envie de claquer Mare. En revanche, j’ai beaucoup aimé rencontrer de nouveaux personnages et apprendre à en connaître d’autres qui jusque là étaient plutôt au second plan.

Enfin, la conclusion – bien que prévisible – fait le job et me donne complètement envie de découvrir King Cage. D’ailleurs ce titre prend tout son sens avec la fin de Glass Sword. Je pense me le procurer d’ici peu et je vous en reparlerais donc bientôt.

Ma note

4/5


Le point VO/VF

Je ne recommande pas la lecture de cette série pour les débutants en lecture VO. Mais si vous voulez découvrir cette saga, vous la trouverez en français chez MSK !

Bonnes Lectures,

Gaëlle

Laisser un commentaire