Geekerella, par Ashley Paston

Geekerella - Le Book CornerRésumé: Anything can happen once upon a con…
When geek girl Elle Wittimer sees a cosplay contest sponsored by the producers of Starfield, she has to enter. First prize is an invitation to the ExcelsiCon Cosplay Ball and a meet-and-greet with the actor slated to play Federation Prince Carmindor in the reboot. Elle’s been scraping together tips from her gig at the Magic Pumpkin food truck behind her stepmother’s back, and winning this contest could be her ticket out once and for all—not to mention a fangirl’s dream come true.
Teen actor Darien Freeman is less than thrilled about this year’s ExcelsiCon. He used to live for conventions, but now they’re nothing but jaw-aching photo sessions and awkward meet-and-greets. Playing Federation Prince Carmindor is all he’s ever wanted, but the die-hard Starfield fandom has already dismissed him as just another heartthrob. As ExcelsiCon draws near, closet nerd Darien feels more and more like a fake—until he meets a girl who shows him otherwise.

Genre: Contemporain – Young Adult


Ce que j’en ai pensé: Avant de commencer ma lecture de Geekerella, j’en savais seulement deux choses. D’une part qu’il s’agissait d’une réécriture de Cendrillon. De l’autre, qu’au coeur de l’histoire on retrouvait une série de science-fiction, une convention et une bonne dose de fangirling. Il ne m’en fallait pas plus pour vouloir découvrir ce livre.

J’ai dévoré ce roman en deux jours à peine et quand je ne le lisais pas, je n’arrêtais pas d’y penser. J’ai tout adoré dans ce roman : l’histoire, les personnages, l’humour, la romance… TOUT !

Pour commencer, l’aspect réécriture est très réussi. Ce n’est pas toujours évident de reprendre les éléments d’un conte très connu, comme Cendrillon, tout en gardant son originalité. Dans Geekerella j’ai vraiment retrouvé les grandes lignes du conte mais je n’ai pas pour autant eu l’impression de relire Cendrillon. Il s’agit vraiment d’une histoire unique qui m’a complètement transportée dans son univers.

Cet univers, pleins de gens qui aiment les séries télés, qui fangirl sur des personnages fictifs et qui partagent leur passion sur les réseaux m’a bien évidemment beaucoup parlé. Et j’ai tout particulièrement adoré les nombreuses références et autres clins d’œil à la pop culture actuelle. Tous ces easter-eggs intègrent vraiment l’histoire dans une culture « geek » actuelle et m’ont souvent fait mourir de rire.

“It’s also awkward to be so short you can see all the way up into someone’s cerebral cortex, but welcome to my life.”

Ensuite, les personnages m’ont vraiment séduite. Elle, d’abord, est une jeune femme bien plus forte qu’elle ne le pense. Elle n’a pas une vie facile, mais elle s’accroche à ses rêves et on s’attache immédiatement à ce personnage adorable. Darien, ensuite, est un personnage fascinant, avec une double vie, une double personnalité. Il y a le vrai Darien, celui que l’on apprend à connaître au fil des pages, et il y a le personnage public, la célébrité. Les deux personnages principaux sont très bien développés et c’est vraiment quelque chose d’important pour moi dans mes lectures.

J’ai adoré avoir un point de vue alterné entre ces deux personnages principaux, car c’est assez rare dans ce genre de roman et parce que, dans le cadre d’une réécriture de Cendrillon, c’est particulièrement intéressant. Et que serait Cendrillon sans sa marraine la bonne fée ! Le personnage de Sage dans ce roman est simplement génial, et j’aime la relation qui s’est développée entre Sage et Elle au fil de l’histoire.

Enfin, l’élément clé de l’histoire, la romance, m’a totalement convaincue. Ce n’est pas toujours simple de créer une histoire crédible en seulement quelques centaines de pages. Mais Ashley Paston y parvient parfaitement et nous offre même un petit épilogue très satisfaisant. Alors, bien sûr, j’aurais voulu en voir encore plus. Mais c’est un sentiment que j’ai avec beaucoup de romans contemporains, et qui traduit généralement mon amour du livre et de ses personnages. Car après tout, quand on en redemande c’est que c’était top.

Si comme moi vous êtes du genre à aimer passionnément les films, les séries et les livres, et que vous aimez les romances YA un peu différente, je vous recommande fortement Geekerella.

“Look to the stars. Aim. Ignite.”

Ma note: 4.75/5


Le point VO/VF: A ma connaissance, Geekerella n’est pas prévu pour une sortie française à l’heure actuelle. Mais ce n’est pas surprenant puisque c’est une sortie très récente en VO. En tout cas, si vous souhaitez tenter l’expérience de la lecture en anglais, ce livre-là est très accessible.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

1 commentaire sur “Geekerella, par Ashley Paston

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *