The Dark Prophecy (Trials of Apollo #2), par Rick Riordan

Trials of Apollo - Dark Prophecy VF/VO - Le Book CornerRésumé: Zeus has punished his son Apollo—god of the sun, music, archery, poetry, and more—by casting him down to earth in the form of a gawky, acne-covered sixteen-year-old mortal named Lester. The only way Apollo can reclaim his rightful place on Mount Olympus is by restoring several Oracles that have gone dark. What is affecting the Oracles, and how can Apollo do anything about them without his powers?

After experiencing a series of dangerous—and frankly, humiliating—trials at Camp Half-Blood, Apollo must now leave the relative safety of the demigod training ground and embark on a hair-raising journey across North America. Fortunately, what he lacks in godly graces he’s gaining in new friendships—with heroes who will be very familiar to fans of the Percy Jackson and the Olympians and Heroes of Olympus series. Come along for what promises to be a harrowing, hilarious, and haiku-filled ride. . . .

Genre: Young Adult – Mythologie – Fantasy


Ce que j’en ai pensé: Comme toujours avec Rick Riordan, j’ai adoré ce livre. Je vous en parlais déjà dans ma chronique de The Hidden Oracle, mais je le confirme encore une fois : Apollo est l’un des mes personnages préférés parmi tous les personnages imaginés par Riordan. Il est toujours aussi drôle et sarcastique, très vif d’esprit et plein de répartie. J’aime surtout que, de toutes les divinités de l’Olympe c’est celui qui semble le plus normal, le plus accessible. Il fait des erreurs et c’est ce qui le rend humain.

Sa condition humaine d’ailleurs, apporte beaucoup à l’histoire tant d’un point de vue de l’intrigue que concernant les personnages, leurs interactions et leur évolution. Beaucoup des personnages que l’on rencontre ou que l’on retrouve dans The Dark Prophecy ont un passé avec Apollo, mais lui ne s’en souvient pas toujours. Cela crée une intrigue au cœur de l’intrigue qui m’a beaucoup plu. De plus, on observe chez Apollo une grande évolution, particulièrement dans ce tome. Il devient de moins en moins égoïste et peut désormais prendre des décisions qu’il n’aurait jamais prises dans les séries précédentes. J’ai hâte de lire la suite de cette série dans les années à venir pour continuer à suivre l’évolution de ce personnage que j’aime tant.

Je trouve également qu’en prenant ce parti de suivre une divinité déchue, Riordan réussi le pari de nous offrir une histoire très différente dans un univers pourtant déjà familier. Trials of Apollo ressort vraiment du lot dans l’ensemble des séries de Riordan et elle complète et termine parfaitement la saga des divinités grecques, qui avait commencée avec Percy Jackson et le voleur de foudre en 2006.

Côté intrigue The Dark Prophecy nous offre beaucoup d’action et de rebondissements. Il se passe énormément de chose dans ce livre, et on va de révélations en scènes d’action à un rythme effréné. Riordan sait écrire du bon divertissement et ce livre le prouve. En écoutant l’audiobook j’étais complètement immergée dans l’intrigue et j’ai dévoré ce livre en très peu de temps.

Mon seul reproche est lié au nombre de protagoniste et d’antagoniste dans ce tome. En effet, Apollo est un dieu vieux de plusieurs millénaires. Il a donc beaucoup d’ennemi, et quand son passé revient le hanté, ça fait beaucoup de monde. Quand on rajoute par dessus cela des noms grecs pas simple à déchiffrer, l’histoire devient parfois un peu difficile à suivre. Dans les premiers chapitres j’étais un peu perdue, mais il est également possible que cela vienne de l’audiobook.

En conclusion je vous recommande vraiment cette série, et cet auteur que j’aime énormément. En ce qui me concerne il ne me reste plus qu’un livre à lire avant d’être à court de Rick Riordan et je ne sais pas ce que je vais faire sans ses livres !

Ma note: 4.5/5


Le point VO/VF: Vous le savez surement, Rick Riordan est un des rares auteurs dont l’ensemble des livres est traduit. Le deuxième tome de cette saga est prévu pour une publication en VF cet automne chez la collection Wiz d’Albin Michel.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *