The Throne of Fire (Kane Chronicles #2), par Rick Riordan

Résumé: Carter et Sadie Kane ont cinq jours pour sauver le monde. Ils doivent trouver Le Livre de Rê. Hélas, l’ouvrage du dieu du soleil est éparpillé aux quatre coins de la planète. Heureusement, Horus apparaît en rêve à Carter : une partie de l’artefact est exposé au musée de Brooklyn pour quelques heures encore. Tout est paisible dans la galerie des antiquités égyptiennes quand Carter et Sadie y pénètrent par effraction. C’est la nuit, les dieux de pierre et les monstres sculptés semblent sommeiller pour l’éternité.

Genre: Fantasy – Jeunesse – Mythologie


Ce que j’en ai pensé: Je ne comprends toujours pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps avant de commencer cette série. C’est tellement fun et divertissant. J’ai dévoré The Throne of Fire en quelques heures et maintenant que je connais cet univers et les personnages de la série, je n’ai eu aucun problème à rentrer dans l’histoire.

Comparé à The Red Pyramid, j’ai trouvé que Throne of Fire avait un rythme bien plus soutenu, probablement parce que l’univers est déjà installé. Mais même si une grande partie de la mythologie était déjà expliquée dans le premier tome, j’ai encore eu l’impression d’en apprendre beaucoup durant ma lecture de ce deuxième. Je ne connaissais rien de la mythologie égyptienne avant de lire cette série, et je suis désormais absolument fasciné par celle-ci.

Comme toujours avec Riordan, j’ai adoré l’intrigue qui était à la fois divertissante et palpitante. Et, bien que quelques éléments de l’intrigue étaient assez prévisibles je n’avais, dans l’ensemble, pas la moindre idée de ce qui était à venir. J’ai encore plus aimé l’intrigue pour ce second tome, notamment grâce à l’aspect « chasse aux trésors » qui a amené les protagonistes aux quatre coins du monde.

Là où le premier livre se concentrait plus sur Carter, dans celui-là c’est clairement Sadie qui est au cœur de l’histoire, et ça m’a beaucoup plu. Ils sont tous les deux d’excellents personnages mais j’aime tout particulièrement Sadie. Elle est courageuse et n’a pas sa langue dans sa poche, mais surtout elle semble réelle. Mon seul problème avec elle est un problème que j’avais déjà remarqué dans le premier tome: je ne peux pas croire qu’elle n’a que 13 ans. Carter et elle paraissent beaucoup trop matures pour que ça soit crédible.

«Nothing is obvious with boys. For such simple creatures, they are quite baffling.»

Dans l’ensemble j’ai passé un très bon moment en lisant The Throne of Fire et j’ai vraiment hâte de finir cette série très bientôt. Même si j’avoue ne pas savoir comment je vais survivre après avoir fini tous les livres de Rick Riordan.

Ma note: 4.25/5


Le point VO/VF: Vous pouvez retrouver The Red Pyramid et le reste de la trilogie chez Albin Michel dans la collection Wiz ou chez Le Livre de Poche. Et côté VO, s’agissant d’un roman jeunesse, il est parfaitement accessible avec un niveau d’anglais correct.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

1 commentaire sur “The Throne of Fire (Kane Chronicles #2), par Rick Riordan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *