Lord of Shadows (The Dark Artifices #2), par Cassandra Clare

Résumé (VO): A Shadowhunter’s life is bound by duty. Constrained by honor. The word of a Shadowhunter is a solemn pledge, and no vow is more sacred than the vow that binds parabatai, warrior partners—sworn to fight together, die together, but never to fall in love.
Emma Carstairs has learned that the love she shares with her parabatai, Julian Blackthorn, isn’t just forbidden—it could destroy them both. She knows she should run from Julian. But how can she when the Blackthorns are threatened by enemies on all sides?

Genre: Young Adult – Urban Fantasy


Ce que j’en ai pensé: Donc… je ne sais pas vraiment comment écrire cette chronique. J’ai terminé Lord of Shadows il y a plus d’une semaine mais je en m’en suis pas encore remise. Je m’excuse donc à l’avance si je manque de cohérence dans cette chronique.

D’abord, je veux exprimer mon amour pour ce livre et cette série. J’ai adoré ce livre, il était PARFAIT. Et ce n’est pas peu dire quand on connait mon amour pour Lady Midnight et quand on sait depuis quand j’attends Lord of Shadows. Je serais incapable de vous dire lequel des deux j’ai le plus aimé. Mais je peux vous dire que cette série est probablement celle que j’aime le plus dans les Shadowhunter Chronicles.

J’ai vraiment l’impression qu’avec cette série, Cassandra Clare nous offre son meilleur travail. Son écriture a clairement évolué et s’est beaucoup améliorée depuis City of Bones. C’est pour moi sa série la plus complexe et palpitante à ce jour. Et dans The Dark Artifices, je retrouve aussi tout ce que j’aime dans un livre de Cassandra Clare: des scènes d’action, des passages hilarants et des personnages bad-ass.

“Fiction is truth, even if it is not fact. If you believe only in facts and forget stories, your brain will live, but your heart will die.”

Comparé à Lady Midnight, ce second tome est beaucoup plus sombre et oppressant. On peut vraiment voir et comprendre les conséquences des événements du premier tome. Et même quand je pensais savoir ce qui allait se passer, j’avais souvent tort. Les derniers chapitres m’ont particulièrement prise par surprise et s’en était d’autant plus brutal (si vous l’avez lu, vous savez de quoi je parle).

Mais ce qui souligne vraiment le talent de Cassie Clare -et l’une des raisons pour lesquelles elle est parmi mes auteurs favoris- c’est l’équilibre qu’elle parvient à trouver dans ce livre. Oui, Lord of Shadows est par moment très sombre et la tension est particulièrement intense, mais c’est aussi un livre plein d’humour avec des scènes très touchantes. Ma préférée est celle des noms de famille et des devises, mais il y en avait pleins d’autres. Cet équilibre parfait des émotions rend ce livre encore plus vivant et c’est aussi pour ça que je l’adore.

Si j’aime autant Lord of Shadows c’est aussi parce qu’on peut vraiment voir que ce livre et cette série s’inscrivent dans un univers beaucoup plus grand. On voit beaucoup de références aux livres précédents et aussi des caméos et des Easter-Eggs. Et, encore plus important, on a même le droit à des clins d’oeil pour The Last Hours et The Wicked Powers, les prochaines séries de la saga Shadowhunter.

“Sometimes the most ruthless heart speaks the most truth”

Enfin, j’ai adoré les personnages et leurs évolutions dans Lord of Shadows. Dans ce livre, on découvre une autre facette de Julian qui était juste suggérée dans Lady Midnight, et c’est un développement très intéressant. On apprend aussi à mieux connaître les autres personnages, grâce à de nouveaux points de vue que j’ai beaucoup appréciés. L’histoire de Diana est probablement ma préférée, mais j’ai aussi adoré voir du point de vu de Kit ou encore de Dru.

Globalement, j’ai adoré Lord of Shadows et je vous recommande vraiment cette série. C’est la meilleure série de cette auteure que j’adore et j’ai vraiment hâte d’en découvrir la conclusion. Malheureusement, l’attente sera longue et difficile puisque Queen of Air and Darkness (The Dark Artifices #3) ne sortira pas en VO avant 2019.

Ma note: 5/5


Le point VO/VF: Pour lire Lord of Shadows en français, il va falloir attendre un peu mais vous pouvez tout de même commencer la série puisque Lady Midnight est sortie le mois dernier chez Pocket Jeunesse. Pour le tenter en anglais, je recommande d’avoir déjà lu deux ou trois autres livres en VO.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *