Nos Faces Cachées, par Amy Harmon

img_1110Résumé: Ambrose Young est beau comme un dieu. Grand, musclé, les cheveux jusqu’aux épaules et des yeux de braise qui vous transpercent le coeur. Le genre de beauté que l’on retrouve en couverture des romances, et c’est peu de dire que Fern Taylor en connaît un rayon. Elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inatteignable pour une fille comme Fern. Jusqu’à ce qu’il ne le soit plus…Nos faces cachées nous conte l’histoire de cinq jeunes hommes qui ont grandi ensemble et qui partent à la guerre. C’est une histoire de deuil. De deuil collectif et individuel, de deuil de la beauté, de vies brisées, d’identités perdues. L’histoire de l’amour que porte une fille à un garçon en mille morceaux, l’histoire de l’amour que porte ce guerrier meurtri dans sa chair à une fille ordinaire. Mais aussi l’histoire d’une amitié qui vient à bout des pires chagrins, d’un héroïsme qui dépasse sa propre définition. Une version moderne de La Belle et la Bête qui nous fera découvrir avec émotion qu’il y a un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…  

La première chose qui m’a frappé en lisant ce roman, fut la gestion du temps. Un détail qui peut paraître insignifiant mais qui a tellement d’importance. J’ai trouvé la plume de l’auteur sublime, notamment dans sa capacité à nous faire suivre cette histoire qui s’étale sur autant d’années, sans jamais perdre le lecteur au milieu des flashbacks et des années qui défilent. Preuve de son talent, Amy Harmon n’a même pas besoin de préciser les dates tout au long du roman, on sait clairement où nous sommes et c’est l’évolution des personnages qui marque le passage du temps.  

Ces personnages justement, sont l’âme et les piliers de ce roman. Tous sont tellement, intensément vrais. Tous ont leurs forces et leurs failles et tous m’ont profondément émue. C’est assez rare pour être noté, pour moi, la star de ce roman n’est pas un des personnages principaux. Alors évidemment j’ai adoré Fern et Ambrose, tant individuellement qu’ensemble ils sont deux personnages magnifiques qui m’ont marquée. Mais celui qui restera avec moi longtemps après avoir lu la dernière page c’est Bailey. Bailey c’est pour moi le cœur, l’essence et l’âme de ce roman. Bailey c’est l’humour, l’émotion et la force. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il porte le roman à lui seul, mais il justifie à lui seul de donner une chance à Nos Faces Cachées.

Enfin je voudrais revenir sur les thèmes abordés par ce roman, car ils sortent des thèmes classiques du YA, et font sortir ce roman du lot à mes yeux. Les thèmes des attentats du 11 Septembre et de la guerre sont centraux et malheureusement encore d’actualité. Quant au thème de la religion, également très présent j’avais peur qu’il soit trop omniprésent et gâche ma lecture mais l’auteur le dose parfaitement et il s’intègre complètement à l’histoire. Tous ces thèmes différents et forts sont parfaitement traités et maîtrisé par l’auteur.

En conclusion, vous l’aurez compris, je vous recommande chaudement Nos Faces Cachées et je remercie mille fois ma jolie Andréa de m’avoir convaincue de lire ce livre.

Ma note : 5/5


Gaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *