Phobos 3, par Victor Dixen

Résumé (tome 1): Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils veulent marquer l’histoire avec un grand H.
Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
Elle veut trouver l’amour avec un grand A.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…
Même si le rêve tourne au cauchemar, il est trop tard pour le regretter.

Genre:  Science Fiction / Young Adult


Ce que j’en ai pensé: Vous le savez peut être, s’agissant de Victor Dixen j’ai désormais de grandes attentes et j’avais pu entendre quelques avis plus mitigés sur ce troisième tome. Un troisième tome que j’ai bien eu du mal à lire, car mon timing était très mauvais. J’ai en effet commencé Phobos 3 à quelques jours de mes partiels et j’ai donc rapidement du abandonner ma lecture pour ne la reprendre que quinze jours plus tard.

Malgré ce léger contre temps, j’ai énormément apprécié ma lecture ! J’ai retrouvé dans ce troisième tome tout ce que j’aime dans l’oeuvre de Dixen: le style d’écriture télévisuel, le suspens, les personnages toujours plus complexes, et des retournements de situations comme je les aime. Encore une fois l’auteur a su me surprendre, amenant parfois l’histoire dans des directions que je n’aurais pas soupçonnées. Cependant, et cela n’a sûrement pas été aidé par ma lecture saccadée, j’ai trouvé quelques longueurs dans Phobos 3. Cela m’a surprise, car Victor Dixen m’avait habituée à un rythme plus soutenu mais pour autant cela ne m’a pas empêchée de replonger dans l’univers du programme Genesis, comme si je ne l’avais jamais quitté. 

Difficile d’en dire plus sans en dire trop… Je ne voudrais surtout pas spoiler quoi que ce soit, car si il y a bien une série qu’il faut découvrir sans trop en savoir c’est Phobos. Sachez en tout cas que si vous pensez à commencer cette série, je vous conseille de foncer. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mes chroniques sur Phobos, Phobos 2 et Phobos Origines sur le blog. 

Enfin, je pense que ma rencontre avec l’auteur m’a permis de passer un bien meilleur moment en compagnie de Phobos 3. Je m’explique: lors que notre rencontre l’auteur m’a confirmé que ce troisième tome ne serait pas le dernier. Cela peut paraître anodin mais je n’ai personnellement pas les même attentes pour un dernier tome et j’ai même souvent été déçue car j’attends beaucoup d’une conclusion. Alors forcément j’ai beaucoup plus apprécié ma lecture, sans le poids de ces attentes.

En bref, Phobos 3 a su, malgré un mauvais timing qui a fait traîner la lecture en longueur, me replonger au coeur de Genesis et me faire vibrer. Je n’ai maintenant qu’une hâte: découvrir la suite !

Ma note: 4/5


Le point VO/VF: Ici pas de problème puisque Victor Dixen est un auteur français (Cocorico !) et la série est publiée chez Collection R.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *