Pamphlet contre un vampire, par Sophie Jomain

pamphlet contre un vampire - sophie jomain - le book corner
Résumé: S’il y a bien un truc qui m’agace, ce sont les romans à l’eau de rose sauce vampire. Mais qu’ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d’opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n’existent pas. Comment ça, « et s’ils existent ? » ? Eh bien, s’ils existent, je vais m’occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire – un garçon aussi mignon qu’effrayant – décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter…

Genre:  Urban fantasy / Young Adult

Ce que j’en ai pensé: Vous le savez peut être déjà, j’adore Sophie Jomain et je n’ai encore jamais été déçue par l’un de ses romans, qu’il s’agisse des Etoiles de Noss Head ou de sa saga Felicity Atcock. Et ce n’est pas Pamphlet contre un Vampire qui dérogera à la règle. J’ai passé un super moment en lisant ce livre que j’ai dévoré en quelques jours.

Pourtant j’avais mes doutes avant de commencer ma lecture, d’une part parce que les notes sur GoodReads semblaient mitigées, et d’autre part parce que ce livre s’attaquait à un sujet vu et revu: la romance vampirique, de la bit-lit pure et dure. Et pourtant l’auteure parvient à sortir des sentiers battus et propose un regard frais sur le sujet. Alors oui, ce n’est peut être pas de la grande littérature, et on voit venir certains éléments narratifs 50 pages à l’avance mais cela ne fait en aucun cas de Pamphlet contre un Vampire une lecture plate ni ennuyeuse. De plus si certaines péripéties sont prévisibles l’auteure a réussi à me surprendre particulièrement dans les cents dernières pages en amenant son histoire dans une direction que je n’avais pas anticipé.

Côté personnage j’ai trouvé Satine très intéressante. Ce n’est pas le personnage féminin de Sophie Jomain auquel je me suis le plus attachée mais j’ai apprécié voir l’histoire de son point de vue et j’ai adoré son humour et son courage. Satine elle n’a pas sa langue dans sa poche et surtout elle n’a pas peur de défendre ses idées, et ça me plais. Comme toujours avec Jomain, les personnages masculins sont aux petits oignons et il est difficile de ne pas craquer pour le ténébreux Hugo. J’avoue avoir tout de même été hésitante à son sujet au début mais je pense que c’était voulu, puisque cela va de pair avec les doutes de Satine.

Il est également intéressant de noter qu’il s’agissait du premier « one-shot » de l’auteur pour moi, ayant jusqu’ici lu deux de ses séries qui sont d’ailleurs plutôt longues. A mon sens l’exercice du « one-shot » est périlleux car l’on doit en un seul roman proposer une histoire suffisamment complexe et développée pour intéresser le lecteur toute en apportant une conclusion satisfaisante et pas précipitée sans quoi le lecteur reste sur sa faim. Un exercice que Sophie Jomain réussi haut la main: j’ai trouvé la conclusion parfaitement satisfaisante et l’auteur parvient même à finir son histoire sans complètement fermer la porte, puisque j’imagine parfaitement une suite ou un spin-off.

Enfin, mon seul reproche concernant ce livre est malheureusement un reproche que j’ai déjà fait concernant l’auteure. On retrouve en effet pas mal de coquilles dans le roman, le plus souvent des petits mots manquants. Il est rare que je relève ce genre de choses mais ces coquilles m’ont malheureusement fait sortir de ma lecture à plusieurs reprises, ce qui est dommage. 

Ma note: 4/5


Le point VO/VF: Ici rien à signaler puisque la version française est la version original, Sophie Jomain étant une auteure francophone ! Il ne vous reste plus qu’à lire.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

3 commentaires sur “Pamphlet contre un vampire, par Sophie Jomain

  1. J’avais bien aimé ce roman, c’est choupi et sans prise de tête et puis la plume de l’auteur est vraiment très agréable 🙂
    Et puis c’est marrant parce que le blog de Satine existe vraiment ^.^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *