Never Fade (The Darkest Minds #2), par Alexandra Bracken

IMG_3826

Après ma lecture de The Darkest Minds je me suis lancée dans la lecture du second tome de la trilogie écrite par Alexandra Bracken.

Genre:  Science fiction / Dystopie / Young Adult
Résumé (VO – Tome 1) : Lorsque Ruby se reveilla au matin de son dixième anniversaire, quelque chose en elle avait changé. Quelque chose de suffisamment effrayant pour que ses parents l’enferment dans le garage et appellent la police. Quelque chose qui l’envoya a Thurmond, un cruel « centre de réhabilitation » du gouvernement. Elle avait peut-être survécu la mystérieuse maladie qui avait tué la plupart des enfants américains, mais elle et les autres survivants étaient laissés avec bien pire: des pouvoirs terrifiants qu’ils ne pouvaient contrôler.

Ce que j’en ai pensé: Never Fade est le second tome d’une trilogie qui mélange dystopie et science fiction. Lors de ma lecture du premier tome, The Darkest Minds, j’avais eu vraiment du mal à rentrer dans le livre, et cela malgré un rythme soutenu et des personnages très intéressants et attachants. 
Pour Never Fade je suis rentrée tout de suite dans ma lecture, j’ai immédiatement été prise dans l’histoire et les nombreuses péripéties. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il se passe énormément de chose durant ce second tome. Or, bien souvent dans une trilogie le second tome est le plus faible des trois puisqu’il ne sert que de transition vers l’ultime tome. Never Fade fut donc une très bonne surprise, un vrai tome à part entière, mais également une seconde étape prometteuse pour la suite et fin de cette histoire.
black_betty_crew_height_scale_by_meabhdeloughry-d90tvohD’un point de vu de l’histoire, les deux premiers tomes de cette trilogie sont assez similaires: des adolescents qui tentent désespérément de survivre dans un monde qui ne veut pas d’eux, qui a peur d’eux, et dans lequel ils ne peuvent faire confiance à personne. Cependant il y a une grande évolution dans Never Fade que j’ai énormément aimé, c’est celle des personnages et notamment de Ruby. Dans le premier tome on découvre une jeune fille faible, effrayée et brisée par ce qu’il lui est arrivé, mais dans Never Fade Ruby est devenu une jeune femme prête à tout pour défendre ceux qu’elle aime et surtout prête à se battre. Pour autant elle reste un personnage avec des faiblesses, des fissures, et une incroyable peur d’elle même. Ruby est vraiment la force de cette série à mes yeux car il est impossible de ne pas se mettre à sa place et l’auteur se débrouille pour que le lecteur comprenne toujours les choix de la protagonistes, même les plus douteux. 
De plus, dans ce second tome nous rencontrons tout un nouveau « lot » de personnages. Si dans un premier temps je n’étais pas très fan d’eux, étant très attachée au groupe original, je dois bien admettre qu’ils ont fini par se faire une place dans mon coeur et c’est tant mieux. Car grâce à cette addition de personnages le groupe semble plus complet, plus fort et les enjeux n’en sont que plus importants, particulièrement en dernière partie de ce roman. 
Dans l’ensemble j’ai donc aimé ma lecture de Never Fade et j’espère que In The Afterlight sera m’apporter une conclusion satisfaisante à cette trilogie. 
 Ma note: 4/5

Le point VO/VF: La trilogie est intégralement disponible en VF chez les éditions La Martinière Jeunesse. Je dois bien avouée que je ne suis pas du tout fan de leur choix pour les couvertures et même les titres (cf. Les Insoumis). J’ai également choisi de ne pas utiliser leur résumé qui spoile la quasi totalité des livres. Cependant, il est appréciable que cette trilogie soit disponible en français car elle n’est pas très accessible pour un lecteur peu habitué à la VO.
Bonnes Lectures, 
Gaëlle

3 commentaires sur “Never Fade (The Darkest Minds #2), par Alexandra Bracken

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *