Les Chroniques Lunaires, par Marissa Meyer

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter une série littéraire qui fait l’unanimité sur la blogosphère tant en VO quand VF, et je ne fais pas exception ! Les Chroniques Lunaires, sont disponibles en français chez Pocket Jeunesse.

Genre:  Sci-fi/ Young Adult

Résumé (tome 1): Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille…
Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.


Ce que j’en ai pensé: J’ai commencé l’année avec Cinder, le premier tome des chroniques lunaires, je la termine avec Winter, le quatrième et ultime volet de la série littéraire. Je ne vais pas y aller par quatre chemins: j’aime cette série! Mais qu’est ce que j’aime cette série! C’est simple c’est ma série de science fiction préférée. Je vais essayer de vous expliquer pourquoi.

D’abord le concept, absolument génial, est utilisé à la perfection. Dans Les Chroniques Lunaires, Marissa Meyer fait ce qu’on appelle du « fairy tale retelling », c’est à dire qu’elle prend des contes de fée que l’on connaît tous (Cendrillon, Le Petit Chaperon Rouge, Raiponce, et Blanche Neige) et les transforme complètement dans l’univers de science-fiction qui est le sien. Je vous parlais déjà de ces adaptations de contes de fée en parlant de #ACOTAR, mais j’aime encore plus l’interprétation de Meyer. En effet, elle n’a pas peur de vraiment transformer ces personnages mythiques: Cendrillon est un cyborg, et Blanche Neige est noire ! Et pourtant, malgré toutes les libertés prises par l’auteur, la série regorge de clins d’œil et d’événements tiré directement des contes originaux. C’est cet équilibre savamment dosé entre science fiction et conte de fée que j’aime autant.
The Lunar Chronicles - Le book cornerLa deuxième force de cette série se sont indéniablement les personnages créés par l’auteur. On les rencontre au fur et à mesure des romans, ils sont d’abord éparpillés aux quatre coins du monde puis peu à peu les événements les rapproches, et ils s’unissent pour luter contre Levana, l’antagoniste de la série. Ensemble ils sont un groupe de neuf personnages (Cinder, Scarlet, Cress, Winter, Kai, Wolf, Thorne, Jacin et Iko) éclectiques mais formidables, qui fonctionne à merveilles. Tant les relations de couples que celles d’amitiés sont belles à lire, nous émeuvent et nous font rire (hashtag #SquadGoals, comprendra qui pourra).

La force de Meyer, c’est que malgré le nombre important de personnages (et donc de points de vu), elle réussi à les développer tous, à leur donner une histoire et à faire en sorte que le lecteur s’attache. Mais comme toujours chacun va avoir ses chouchous! Pour moi, coté couple mes préférés se sont Cress et le Capitaine Thorne, la timidité et la maladresse de Cress qui a grandi seule dans un satellite fonctionne à merveille avec le sarcasme et l’assurance du Capitaine. Il est d’ailleurs mon personnage masculin préféré. Côté amitié, c’est celle entre Cinder et Iko, son androïde et meilleure amie, que j’adore. Iko aime Cinder plus que tout et ferait tout pour la protéger, elle est en plus de cela la reine du sarcasme et le personnage le plus drôle, culotté et frais de cet univers. 

Ensuite, parlons un peu de l’histoire, car c’est surtout pour ça que l’on lit une série littéraire! Je ne rentrerai pas dans les détails de l’intrigue, car je pense qu’il est mieux de ne pas trop en savoir avant de se plonger dans ces livres, mais je peux vous dire qu’il n’y a pas de temps mort. Les deux derniers tomes sont particulièrement réussis, l’action démarre au quart de tour, et ne s’arrête jamais, allant de rebondissement en rebondissement. Winter fait plus de 820 pages mais c’est 820 pages de tensions, de rire et de larmes, exactement ce que j’attendais de ce dernier tome !

Enfin, au cours des différents tomes, l’univers se développe, grandit à mesure que de nouveau personnages arrive. Lors du premier tome, l’intrigue se centre sur Cinder, Iko et Kai, à la Nouvelle-Pékin. Puis, dans le second, on rencontre Scarlet et Wolf, en France, ainsi que Thorne mais sans jamais laissé Cinder de coté. Les chapitres du deuxième tome alternes seulement entre ses deux lignes de narration. Arrive ensuite Cress, puis Winter et Jacin. Mais, comme avec ses personnages, Marissa Meyer ne s’emmêle jamais les pinceaux et gère d’une main de mettre les différentes lignes de l’histoire, jusqu’à ce qu’elles n’en forment qu’une dans l’ultime tome. J’avoue cependant avoir moins aimé le second tome, Scarlet, car j’ai d’abord eu du mal à apprécier ce personnage et son histoire.
En bref, les Chroniques Lunaires c’est un concept incroyable, des personnages fantastiques et une histoire complexe gérée d’une main de maître. La série est peut-être terminé, et elle me manque déjà, mais j’ai hâte de me replonger dans cet univers en février prochain avec la sortie de Stars Above. Je vous en reparlerai sûrement très vite.

Ma note (globale) : 5/5

Mon classement tome par tome :

  • Cress :     <3 <3 <3 <3 <3 <3
  • Winter:   <3 <3 <3 <3 <3
  • Cinder:   <3 <3 <3 <3 <3
  • Scarlet:   <3 <3 <3 <3

Le point VO/VF: Les Chroniques Lunaires sont relativement abordables en VO, et si vous avez déjà lu en anglais, vous n’aurez aucun problème avec l’écriture de Meyer. Pour la VF, vous pouvez retrouver les trois premiers tomes ainsi que la prequel (Levana), chez les éditions PKJ (Pocket Jeunesse). Leurs couvertures, qui sont les couvertures italiennes, pour Scarlet et Cress sont magnifiques ! Ils ont d’ailleurs annoncé que le quatrième tome était en préparation: pas de date officielle pour le moment mais sûrement en première partie d’année 2016.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

10 commentaires sur “Les Chroniques Lunaires, par Marissa Meyer

  1. J’ai toujours hésité à lire cette série, n’aimant pas trop le young Adult mais les couvertures sont quand même jolies et une réécriture/réinterpretation des contes c’est vrai que c’est tentant. Je pense que je vais me lancer .

    1. C’est vraiment une série que j’adore… Pour moi qui aime le Young Adult c’est plus simple forcément !
      Mais le concept est vraiment fun et les clins d’œil aux contes sont vraiment top 🙂
      J’adorerais savoir ce que tu en penses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *