Le point VO / VF (Lire en anglais)

Aujourd’hui, je vous retrouve pour un article spécial dédié à la lecture en VO (version originale) et plus particulièrement en anglais. Cela fait quelques années maintenant que je lis en anglais, et j’espère donc pouvoir répondre à toutes vos questions sur le sujet !

  • Pourquoi lire en VO?

Lire en VO, c’est déjà lire les mots de l’auteur, lire directement ce que celui-ci a voulu nous dire.
En lisant en VO, on peut aussi profiter des dernières sorties littéraires sans attendre. Même si j’avoue que de plus en plus de maisons d’éditions françaises font un travail formidable pour qu’on profite rapidement des nouveautés en VF (bravo surtout à la Collection R qui propose très souvent des sorties en quasi simultanées avec les US). Il reste pour autant assez commun d’avoir un délai de six mois à un an avant de lire ces nouveautés. Si vous lisez en VO, le dernier tome de votre série préférée, que vous attendez depuis des mois, vous pouvez le lire dès sa sortie ! Vous éviterez également, au passage, de vous faire spoiler ce qui n’est pas négligeable.

D’un point de vu esthétique, la VO a aussi beaucoup d’avantage. En effet, un livre c’est également un objet, que l’on met souvent en avant sur une bibliothèque, c’est quelque chose de beau. En VO, on retrouve un format que j’aime particulièrement: le « hardcover ». Il s’agit d’un livre dont la couverture est rigide et enveloppée d’une « dust jacket », un couverture papier qui entoure le livre. C’est le format que je préfère tant pour le confort de lecture que pour sa prestance sur la bibliothèque. De plus, les maisons d’éditions françaises choisissent parfois de changer le visuel d’un livre et ces nouvelles couvertures sont rarement aussi réussies que les originales.

Enfin, et c’est surement le point le plus intéressant, côté budget on gagne grandement à lire en VO. En effet, si le prix d’un « hardcover » anglophone est bien souvent similaire à celui d’un grand format français, quand on compare le prix d’un « paperback » en VO (couverture souple) le prix peut facilement être divisé par deux par rapport à la version VF. On peut ainsi trouver un grand format anglais au prix d’un poche français. Et c’est sans même parler des promotions ou des livres d’occasion que l’on trouve partout sur internet. 


  • Comment se lancer dans la VO?

Lire en VO n’est pas ce qu’il y a de plus évident et peut parfois s’avérer frustrant voir complètement gâcher un livre pour le lecteur. De façon assez évident, pour lire en anglais ou dans n’importe quelles autres langues, un certains niveau de langue est requis mais il n’est pas nécessaire d’être bilingue. Je dirais qu’un bon niveau lycée peut suffire, et que votre niveau s’améliorera de toute façon au fil des lectures.

Dans un premier temps, je recommande de commencer avec une oeuvre que vous connaissez bien. Il peut s’agir d’un livre déjà lu en français ou bien d’un roman dont vous avez vu l’adaptation au cinéma. Dans les deux cas, l’idée est d’être suffisamment familiarisé avec l’intrigue pour ne pas être perturbé lorsque vous ne comprenez pas une phare ou un passage. Le but est d’obtenir une lecture le plus fluide et agréable possible: peu importe que vous ne connaissiez pas tel ou tel mot ou encore que cette phrase n’ait aucun sens pour vous. L’important est de comprendre dans l’ensemble. Pour ces mêmes raisons on évitera de lire avec son dictionnaire à côté, rien de pire pour que votre lecture vous semble lourde. 

Ensuite, si vous souhaitez vous attaquer à un roman inconnu en VO, je vous conseille de commencer avec du contemporain, par exemple du Rainbow Rowell, ou du Stephanie Perkins. Ce genre de roman, où l’action ce passe dans un univers familier et classique, continent très peu de vocabulaire spécifique ce qui facilite la compréhension. Si le contemporain ne vous intéresse pas du tout vous pouvez bien sûr tester d’autres genres, tels que la dystopie ou la science-fiction mais il est possible que le challenge soit plus grand. 

En tout cas, évitez à tout prix de commencer avec de la « High Fantasy ». Il s’agit d’un sous genre de la fantasy qui se déroule généralement dans un monde secondaire, très différent du notre et très complexe, où se mélange souvent magie et un cadre médiéval/renaissance (exemple: Game of Thrones – Throne of Glass). Ce type de roman comprend un vocabulaire très spécifique avec de nombreux termes inventés qui peuvent perturber la lecture et qui requièrent une très bonne maîtrise de la langue. Si la fantasy vous plaît vraiment, tournez vous plutôt vers de la « Fantasy Urbaine », ou les personnages de mythes et la magie se mélangent à notre monde (exemple: The Mortal Instrument – Percy Jackson). Moins évident qu’un contemporain ce genre reste néanmoins beaucoup plus accessible que la « High Fantasy ». 

Enfin, persévérez! Si vous avez l’impression de ne pas avancer et de ne rien comprendre au départ, donnez vous du temps pour vous familiariser avec l’univers et la plume de l’auteur. 


  • Où trouver la VO?

Pour ce lancer en VO encore faut-il s’avoir où trouver les livres. Pour cela, Amazon avec sa section « Livres anglais et étrangers » est votre meilleur ami. En plus de proposer un très large choix et des prix plus qu’attractifs, les frais de port sont de 0.01€ et les retours gratuit sur ce site. 

Toujours sur internet, le site BookDepository propose également une très grande sélection de livres en VO et des frais de port gratuits à l’international. Notez tout de même que les dépôts de la marque sont au Royaume-Uni et que les délais de livraison sont, en conséquence, sensiblement plus longs. Mais le site propose très souvent des promotions qui valent le coup sous son onglet « Bargain Shop« . 

Enfin, si vous préférez voir les livres que vous achetez et recevoir de conseil lors de votre shopping, sachez que de plus en plus de librairies ont une section anglaise. Il en va de même pour certains magasins Fnac. Cependant, la sélection est bien moins importante que sur internet et vous ne pourrez retrouver que les best-sellers, vous voilà prévenus !


Vous savez désormais tout ce qu’il y a à savoir sur les lectures en version originale. Je continuerai, bien sûr, à vous proposer un petit point VO/VF lorsque je vous parle de mes lectures et serais ravie de répondre à vos questions sur le sujet.

Bonnes Lectures

Gaëlle

2 commentaires sur “Le point VO / VF (Lire en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *