La série Throne of Glass, par Sarah J. Maas

En vous présentant ma PAL du mois de Septembre, je vous parlais de Queen of Shadows, quatrième opus de la série Throne of Glass écrite par Sarah J. Maas. Cette semaine l’auteur a annoncé que les droits d’adaptation viennent d’être achetés par la Marc Gordon Company, pour une adaptation à la télé des romans. L’occasion donc de revenir sur cette série des plus épiques.

Throne of Glass est publié en VO par les édition Bloomsbury, et comprend aujourd’hui quatre romans (Throne of GlassCrown of Midnight Heir of FireQueen of Shadows), ainsi qu’un roman prequel formé de 5 novellas (The Assassin’s Blade). Maas a annoncé que la série comprendra au total 6 romans, dont le dernier devrait sortir en 2017. En France, on retrouve les trois premiers tomes de la série sous le titre Keleana chez les éditions La Martinière Jeunesse (L’assassineuse La Reine sans couronneL’Héritière du Feu)

Genre: Fantasy / Young Adult

Résumé: Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an.
Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir. Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leurs faire face…
Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente… (Quatrième de couverture du tome 1, l’Assassineuse paru chez La Martinière Jeunesse)


Ce que j’en ai pensé: J’ai découvert Throne of Glass cet été, et autant vous dire que c’est pour moi la découverte de l’année. Cette série fantasy a rapidement rejoint The Mortal Instruments parmi mes séries préférées. J’aime tout dans cette série: l’écriture de Maas est magnifique, l’histoire est épique, les personnages attachants et profonds… On passe par toutes les émotions en lisant cette série, j’ai autant pleuré que ri et je me suis souvent retrouvée avec le souffle coupé face aux retournements et aux développements inattendus de l’histoire. Ce que j’aime par dessus tout c’est que, même quand l’on ne pense pas cela possible, Maas réussi le tour de force d’améliorer la série tome après tome. J’ai aimé Throne of Glass, j’ai adoré Crown of Midnight, j’ai été époustouflé par Heir of Fire, et Queen of Shadows était tout simplement un chef-d’oeuvre. C’est bien simple j’ai lu les 645 pages du quatrième tome en 24h, je ne pouvais plus poser le livre.

L’un des aspects particuliers de cette série c’est que chaque tome est très différent des autres et pourtant tous font partie de cette histoire incroyable et épique. En choisissant de s’éloigner du format à la mode de la trilogie, Sarah J. Maas s’est offert la liberté de créer un univers très développé et une histoire beaucoup plus profonde et complexe qu’il n’y parait. On est loin d’une histoire typique de livres pour ados/jeunes adultes où les histoires de cœurs sont au centre de l’intrigue. Ici les enjeux sont bien plus importants.

Throne of Glass - Le Book Corner

Si je devais comparer Throne of Glass à une autre oeuvre ce serait sans hésiter « A Song of Ice and Fire » (Game of Throne). En effet, comme dans la série de George R. R. Martin, Throne of Glass se déroule sur un continent de fiction, Erilea où la magie, les wyverns (sorte de dragons), les sorcières, ou encore les fées jouent un rôle clé. De plus, Comme Martin, Sarah J. Maas suit plusieurs personnages aux quatre coins du continent dont les histoires se mêlent dans un plus grand schéma.

Si vous ne l’avez pas déjà compris je vous recommande fortement cette série. J’ai de grands espoirs pour l’adaptation télévisuelle, un format beaucoup plus adapté que les films et qui pourra, je l’espère, faire découvrir à d’autres cette série que j’aime tant.

Ma note: 5/5 (voir même 6/5)


Le point VO/VF: Si je lis pour ma part cette série en anglais, je ne le recommande pas à tout le monde. En effet, il s’agit de fantasy, un genre qui implique un vocabulaire spécifique et de nombreux termes inventés, propres à l’univers de Throne of Glass. De plus le rythme des romans écrit par Sarah J. Maas est assez soutenu et comprend beaucoup de scènes d’action difficiles à apprécier sans un niveau d’anglais suffisant.

Ceci étant dit, je ne suis pas particulièrement fan de la version VF. J’ai beau n’avoir que survolé les éditions françaises, je n’apprécie pas franchement les libertés prises avec la traduction et notamment le fait d’avoir renommé notre héroïne, Celaena Sardothien, qui devient Keleana. Quant au terme « assassineuse », il me donne de l’urticaire. Et quand je vois que les éditions Lamartinière classe cette série en 12 ans et plus (en jeunesse donc), je reste assez dubitative. Il s’agit là d’une série avec des enjeux importants et une violence omniprésente, pas si jeunesse que ça donc… En revanche, un bon point pour la maison d’édition française qui a gardé les couvertures VO utilisées pour le paperback et qui sont magnifiques !

Bonnes Lectures,

Gaëlle

17 commentaires sur “La série Throne of Glass, par Sarah J. Maas

  1. La saga semble être vraiment interessante. J’ai peur que le passage par la télé ne lui fasse défaut. Une épopée comme celle là a tout le potentiel pour devenir une véritable saga de cinéma, surtout s’il y a beaucoup de magie. The Mortal Instrument fut un bide au cinéma mais l’histoire était tout aussi intrigante. J’espère que le format télévisuel rende justice à ces histoires !

    Je suis content d’avoir ton avis sur cette saga car n’étant pas un grand lecteur, je peux voir à quoi m’attendre sur l’adaptation 😉

    1. Je suis plutôt contente que la télé l’adapte et non le cinéma. C’est une séries très dense ou beaucoup de choses se passe dans chaque tome… On risquerai de perdre beaucoup sur une adaptation au cinéma ! Après je croise les doigts pour un achat pas une chaîne du câble pour éviter une version trop édulcorée 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *