La série Lux, par Jennifer L. Armentrout

Aujourd’hui on parle de la série Lux écrite par Jennifer L. Armentrout, qui se compose de cinq romans. On retrouve ainsi: Obsidian –  Onyx
Opal – Origin et Opposition paru en VO chez les éditions Entangled. En France, les éditions J’ai Lu ont déjà publié les deux premiers tomes sous les titres Obsidienne et Onyx.

Genre: Sci-fi / Young Adult

Résumé: Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant ! Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre oeil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ? (Quatrième de couverture d’Obsidienne, chez les éditions J’ai Lu)


Ce que j’en ai pensé: J’ai commencé à m’intéresser à cette série après en avoir beaucoup entendu parlé sur la blogosphère et sur Booktube (que voulez vous, je suis un mouton!). Je dois dire que j’ai tout de suite accroché: j’ai dévoré les deux premiers tomes en un weekend et j’ai rapidement commandé la suite. Dans un premier temps cette série à un petit côté Twilight – qui ressort d’ailleurs dès le résumé – mais ça ne m’a pas refroidi, au contraire ! Un peu de nostalgie ne fait pas de mal de temps en temps … Cet aspect Twilight, très typique du YA un peu simple, on le retrouve particulièrement dans l’écriture. Celle ci n’est pas des plus poétiques et on y retrouve parfois quelques clichés, elle est simple mais efficace et très fluide.

Cependant, la comparaison avec les vampires de Stephenie Meyer, s’arrête là. En effet, j’ai trouvé l’histoire de Lux beaucoup plus développée et beaucoup plus prenante que ce à quoi je m’attendais en commençant. Je me suis souvent fais surprendre par les rebondissements et la complexité de l’univers créé par l’auteur. Un élément d’autant plus remarquable que l’histoire ne s’essouffle pas, mais au contraire continue à monter en puissance tome après tome: une vrai prouesse pour une séries comprenant cinq livres.

Enfin, à mon sens le plus gros point fort de cette série sont ses personnages. Il y a d’abord Katy: je me suis rarement attachée à un personnage aussi rapidement, mais pour elle se fut immédiat. J’aime tout chez Katy, particulièrement son amour des livres (c’est une bloggeuse !) et ses réactions, tellement humaines, toujours spontanées, souvent très drôles. Et puis il y a Daemon Black. Ah, Daemon ! Il justifie à lui tout seul la lecture de ces cinq tomes. Daemon Black c’est 1.80m de muscles, de cheveux noirs et bouclés dans lesquels on rêve de passer les mains, assortis à des yeux vert émeraude hypnotiques. Le tout saupoudré d’un humour ravageur et d’un sens de la répartie à toute épreuve. De plus, les autres personnages ne sont pas secondaires pour mademoiselle Armentrout, qui leur accorde un soin tout particulier, les rendant uniques et attachants.

En bref, la série Lux c’est une histoire forte, pleine d’humour, portée par des personnages charismatiques. Je ne vous en dis pas plus car le mieux pour découvrir cette série c’est de s’y plonger sans trop en savoir.

Ma note: 4.5/5


Le point VO/VF: J’ai lu la série Lux en anglais, et je pense que grâce à l’écriture assez simple les livres sont facilement accessibles en VO, pas besoin d’être bilingue. Lux c’est du sci-fi et non de la fantasy, il y a donc assez peu de vocabulaire spécifique, et il y a également beaucoup de dialogues ce qui permet une lecture assez fluide. Si vous avez déjà lu en anglais vous n’aurez aucun problème avec cette série en VO.

Bonnes Lectures,

Gaëlle

5 commentaires sur “La série Lux, par Jennifer L. Armentrout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *